received_263282517892828

Notre équipe

MtotoSchool est une association humanitaire régie par la loi 1901, créée en 2015. Le projet de l’association est d’offrir une éducation aux enfants Massaïs. Nous avons, pour cela, construit une école maternelle en Tanzanie, dans le village de Sokoine (région de Morogoro). La scolarisation n’intervenant le plus souvent que vers l’âge de 7 ans il était nécessaire d’aider les enfants à entrer en école maternelle pour qu’ils puissent s’adapter plus facilement au programme de l’école primaire.

Sandrine, la présidente de l’association, se rend fréquemment dans ce village. Sa rencontre avec le peuple Massaï lui a fait comprendre la nécessité de venir en aide aux enfants.

Sandrine Michel - Présidente

Bonjour, je suis à la fois présidente de MtotoSchool et aussi marraine de 2 petits garçons Massaïs, Nelson et Mesiah. Je vis dans le sud de la France et j’exerce le métier d’aide à domicile. J’adore les enfants et j’avoue que lorsque je vois une petite bouille Africaine, je fonds !

J’ai toujours été attirée par les pays chauds, notamment l’Afrique et mes vacances sous le soleil de la Tanzanie ont été une révélation… Lorsque vous lirez mes différents récits sur mes séjours chez le peuple Massaï (seule ou accompagnée de mon équipe) vous comprendrez ma motivation quant à la création de notre école. J’ai vu beaucoup d’enfants en bas âge qui n’ont pas accès à l’éducation avant l’âge de 7 ans, soit par manque d’écoles, soit celles-ci sont trop éloignées, soit les classes ont un effectif beaucoup trop important, soit les familles n’ont pas les moyens de payer les frais scolaires. C’est dommage, il y a tant de choses à apprendre avant d’entrer en école primaire… On m’a souvent demandé pourquoi une école pour les enfants Massaïs alors que ce peuple est semi-nomade. Je réponds que les Massaïs ne sont plus semi-nomades car le gouvernement et les sites touristiques grignotent petit à petit le territoire et les hommes ne sont plus libres d’aller où ils veulent pour nourrir leurs troupeaux de vaches. Le bétail s’appauvrit, meurt alors qu’il est la seule richesse des Massaïs. Ils ont bâti leurs maisons dans différents villages et emmènent leurs vaches dans les forêts aux alentours. Mes amis m’ont donc demandé de construire une école maternelle dans leur village car l’avenir de leurs enfants dépend de leur éducation. L’avenir du peuple Massaï est incertain. J’ai donc créé ce site pour partager le projet MtotoSchool avec vous et vous donner la possibilité de vous y engager si le coeur vous en dit ! Mon équipe et moi-même travaillons sans cesse pour faire vivre notre école, donner un salaire aux enseignants, apporter une solide éducation aux enfants et leur offrir un repas par jour.

Merci pour votre soutien qui est notre force !

Jacqueline Trichard - Vice présidente

Bonjour… Jambo en swahili… Je m’appelle Jacqueline Trichard et je suis vice présidente au côté de Sandrine. Je travaille en tant que fonctionnaire territorial à la Maison des Sports de Salon de Pce. Mes 2 petites filles, Lylou, Elya, et moi-même sommes marraines de Nashumu, qui est notre petite fille Massaï de coeur . Je suis passionnée par l’Afrique et le monde en général. Les enfants me fascinent. Aller à la rencontre de l’autre, des cultures… Le don de soi fait partie de moi. Mes séjours à Sokoïne n’ont fait que renforcer cette envie d’oeuvrer pour MtotoSchool. Ce projet me tient à coeur et je continuerai à m’investir pour les enfants et le peuple Massaï aux côtés de Sandrine. 

  • Alain M., secrétaire -trésorier 
  • Christelle C., membre actif
  • Philippe D., membre actif
  • Daniel R., membre actif
  • Sylvie Y., membre bienfaiteur
  • Claude M., membre bienfaiteur
  • Elon B., membre d’honneur
  • Sébastien L., membre d’honneur
  • Christophe A., membre d’honneur
  • Pascal R., membre d’honneur
  • et les parrains et marraines

Nous avons également une équipe sur place, en Tanzanie sous le nom de Mtoto School Support Group

Emmanuel - Président

Jambo, je m’appelle Emmanuel et je suis le président de l’association Mtoto School Support Group, antenne de MtotoSchool basée à Sokoine en Tanzanie. J’ai terminé mes études à l’université. Il y a quelques années les conditions scolaires étaient difficiles pour moi car mon père est décédé en 1996, j’étais âgé alors de 3 ans… Ma mère luttait pour s’occuper de mes frères et moi mais malgré tout nous étions très pauvres et parfois nous n’avions pas de nourriture et étions obligés de nous coucher le soir sans avoir mangé…

Je travaillais bien à l’école mais j’avais de mauvais résultats car je ne pouvais pas souvent assister aux cours faute de livres, de chaussures, de vêtements. J’essayais de trouver le moyen d’avoir une bonne éducation comme les autres enfants, mais je n’y parvenais pas. J’ai continué l’école et j’ai petit à petit commencé à avoir de bons résultats ! Malheureusement, en 2008 j’ai dû arrêter l’école car nous n’avions pas les moyens de payer les frais.

 

Après cela, je suis resté chez moi, sans rien avoir à faire à part garder nos quatre vaches et cultiver une partie de terrain pour avoir de la nourriture. Mais la vie continue même si elle est dure…

Un an après, je suis parti pour Zanzibar, pour tenter d’avoir une vie meilleure et vendre des souvenirs aux touristes sur la plage. La vie sur l’île de Zanzibar était très dure pour moi car je ne savais pas vraiment parler anglais et il était donc difficile de communiquer avec les touristes. J’ai rencontré une femme Turque qui m’a demandé pourquoi je travaillais sur la plage au lieu d’aller à l’école. Je lui ai donc expliqué ma situation et elle a été très émue… Elle m’a proposé de retourner chez moi, de trouver une école et me promit de me payer les frais scolaires. J’ai écouté ses conseils, elle a tenu sa promesse et m’a aidé à poursuivre mes études. Mon amie Sandrine et moi communiquons beaucoup et échangeons beaucoup nos idées sur la vie. Ensemble, nous avons voulu créer une école dans mon village car notre but est d’aider les enfants massaïs et tanzaniens à recevoir une éducation de qualité.

Je n’oublie pas d’où je viens, je suis un moran et guerrier massaï (voir culture Massaï) fier de sa tribu. L’art d’éduquer est une de mes qualités favorites c’est pour cette raison que j’ai décidé de diriger notre école.

Et puis il y a également 1 membre, Edward, et 2 enseignants Tanzaniens.

Edward - membre
Ericy - principal enseignant